FullColor est un collectif de graffeurs qui sa��est constituA� en 1998, sur le terrain. FullColor, ca��est surtout la rencontre entre Mad, Sage et Zarb. Il y a une vingtaine da��annA�es encore, le graffiti A�tait trA?s mal perA�u : incomprA�hension de la sociA�tA�, diabolisation mA�diatique, Zarb reconnaA�t le cA?tA� vandaliste et sauvage de la discipline, dont ils sont tous issus en rA�alitA�.

Entre revendication, volontA� de partage et transgression positive, le collectif sa��est fondA� dans le but de pousser la��esthA�tique de la��art de la fresque. Rencontre le long des hangars de la Caserne Niel avec Zarb :

A� Christophe Pit
A� Christophe Pit

a�?Graffiti Art Bordeaux since 1998a�?, et avant, que faisais-tu ?

Avant je ne considA�rais pas le graff comme une activitA� ou une passion qui prendrait le plus clair de mon temps. Ja��ai appris tout seul A� dessiner. Da��abord A� tenir un stylo et A� essayer de faire des choses sur le moment, mais ensuite ja��ai voulu vite faire autre chose que des petits dessins, ou des caricatures en cours pour faire rigoler mes amis.

Ja��aurai bien voulu faire une A�cole pour apprendre la��art. Mais du fait que ja��A�tais un peu hyperactif A� la��A�poque cela ma��a fermA� beaucoup de portes.

Ce qui ne la��aura pas empA?chA� de franchir celles de la Caserne Niel. Il y a une dizaine da��annA�es, alors que seuls quelques militaires y stationnaient, Zarb est venu ici, par pur hasard :

Ja��avais des dA�cors A� peindre. On sa��est mis sous la halle, en face de la��actuel restaurant, pour peindre. Par curiositA� ja��ai grimpA� quelques marches et lA�, ja��ai vu que ca��A�tait vide. Ja��ai fait mon petit graff dans le coin pour marquer le coup, comme on a la��envie de faire lorsque la��on dA�couvre des endroits comme A�a.

InstallA� dans son atelier A� la Caserne grA?ce au Fond de dotation Darwin, Zarb peut aujourda��hui travailler sur des toiles, et les mettre dans un coin pour les faire mA�rir, au fur et A� mesure de ses inspirations du moment. Quelles sont-elles ? Son chemin de vie, mais A�galement la Caserne :

Il y a lA� de grands espaces. Une esthA�tique. Dans la��histoire de Bordeaux, ca��est un des plus gros terrains vagues que ja��ai connu.

La��esprit qui rA?gne ici, ca��est celui qui rA�gnait dA�jA� dans les annA�es 90 sur toute la rive droite, du Pont de Pierre jusqua��au Vieux Lormont.

Ca��A�tait et ca��est encore un quartier composA� de friches et de vieux bA?timents historiques exploitA�s A� la��A�poque et laissA�s A� la��abandon, en attendant les phases de rA�amA�nagement.

Zarb souhaite aujourda��hui transmettre son art, et inviter les passants A� la rA�flexion autour des graphismes et des reprA�sentations de ses oeuvres, non pas sans un soupA�on de revendication :

Je revendique cet art un peu oui, mais je pars du principe que chacun a ses idA�es et ses vA�ritA�s. Les vA�ritA�s de chacun dA�pendent des sources de leur environnement respectif. Mais la vA�ritA� prend le dessus au final sur tout ce qui a A�tA� faussA�, je fais confiance A� A�a, A� cette justice divine. On peint dans la rue dans les espaces, comme A�a tout le monde y a accA?s. Au final, on se rend compte que nous avions A�a pour passion, et au lieu de mettre 150e dans une paire de basket et bien nous, nous achetionsA�de la peinture.

En savoir plus :
fullcoloriginal.tumblr.com
FullColor sur Facebook

PhotographieA�A� Christophe Pit

Articles similaires