Voilà presque un an et demi que Wilfried a pris ses quartiers dans le coworking sud de Darwin Ecosystème, représentant Grafik Works, son entreprise de graphisme et web design. Mais Wilfried est avant tout un passionné des sports de glisse, il vient de créer Pratikable, association qui promeut la pratique des sports de glisse pour tous, y compris chez les personnes handicapées. Cette année, il est un des représentants de la France aux Abilympics, olympiades des métiers pour personnes handicapées.

Christophe Pit©
Christophe Pit©

Avant, Wilfried était pâtissier dans des restaurants haut de gamme, un travail qui l’a conduit sur l’île de Saint Barthélémy en octobre 2006. Trois mois après son arrivée, parti comme à son habitude pour une session de surf, ce jour là changera à jamais le cours de sa vie.

[blockquote]J’étais dans l’eau, je suis tombé de ma planche et une grosse vague m’a plaqué au sol, ma tête à touché le fond. J’ai été rapatrié en France et j’ai fait un an et demi d’hôpital et de rééducation.[/blockquote]

Tétraplégique suite à cet accident, Wilfried veut travailler à nouveau mais ne peut plus exercer son métier de pâtissier.

A 20 ans, en septembre 2008, il décide de s’inscrire à la fac de bio de Talence avec l’aide de l’IEM (Institut d’Education Motrice).

Grâce à cet institut pour jeunes handicapés, j’ai pu reprendre des études. Le problème a été de les suivre. J’ai fait la première année et abandonné 3 semaines après la rentrée de la 2ème année. Trop dur de courir après les feuilles de cours, de faire des trajets à rallonge sur le campus par manque d’infrastructure pour les personnes en fauteuil…

L’IEM prend en charge les jeunes handicapés jusqu’à leurs 25 ans pour les accompagner dans une formation professionnelle ou dans les études. Wilfried profite donc des deux dernières années qui lui restent pour changer de cap et s’inscrire dans une école de communication et infographie (Supimage). Il obtient un diplôme en Infographie PAO et web design et se lance sur le marché du travail. Galère pour lui pendant presque 1 ans avec une poignée d’entretiens sans lendemains. La discrimination envers les personnes en situation de handicap freine énormément leur embauche sur le marché du travail. Les employeurs ont peur de devoir investir dans des infrastructures spécifiques, ils rechignent à  concevoir des postes adaptés. Par conséquent, pour contourner le problème, Wilfried, décide en août 2012 de monter sa propre entreprise: Grafik Works.

J’ai commencé à bosser chez moi, ça a duré une vingtaine de mois. J’étais tout seul dans mon coin. Un jour pendant une balade, des amis m’ont emmené à Darwin. J’y suis retourné plusieurs fois, le lieu m’a vraiment séduit. J’ai présenté mon projet et j’y ai pris un bureau.

2014 a été une année de lancements pour Wilfried. Après avoir cogité pas mal de temps et fait un petit dossier à l’école là-dessus en 2008, il met en ligne le premier webmagazine de handisports extrêmes : pratikable.

Fan invétéré de surf et autres sports de glisse, il trouve des associations, rencontre des gens qui pratiquent ces sports malgré leur handicap. Leur présence et leur actualité étant encore assez confidentielles aujourd’hui (en France), Wilfried désire promouvoir ces activités par le biais de pratikable mais aussi par la création d’une association, dont les statuts viennent d’être déposés en janvier dernier.

[blockquote]Il y a une opportunité à Darwin pour créer une association liée aux sports extrêmes et au handicap. L’association la 58ème permet de rencontrer d’autres associations actives, mais également des entreprises comme BCO Sport Agency qui m’accompagne dans la structuration de mon projet…  d’autres gens sont prêts à m’aider aussi. J’ai déjà commencé à montrer ce que je fais sur quelques évènements ici à Darwin, notamment Figures de style.[/blockquote]

Wilfried joue donc sur plusieurs tableaux et porte avec fierté et dynamisme son projet.  Il est en lien avec l’association VAGDESPOIR qui oeuvre à Royan et en Bretagne, l’association Surfeurs Dargent basée à Martigues, il a établi des partenariats avec des magazines de sports extrêmes, des associations de cultures alternatives qui oeuvrent pour la promotion du handisport.

Il cherche aujourd’hui des volontaires qui peuvent l’aider dans le développement de son projet (organisation événementielle, communication, marketing et développement d’une structure associative). Si vous avez envie de relever le défi, contactez le ! 

Toujours dans cet état d’esprit de montrer que le handicap peut être surpassé dans la vie de tous les jours, 2016 est une année pleine de projets pour Wilfried qui a été sélectionné pour représenter la France aux Abilympics dans la catégorie web design. C’est le championnat du monde des métiers des personnes handicapées et Bordeaux accueille la 9ème édition les 25 et 26 mars prochains au Parc des Expositions de Bordeaux Lac.

image bandeau abilympics

Abilympics vient de abilities (aptitudes en anglais), et olympics. L’idée de cette grande compétition est d’une part de montrer aux employeurs que les personnes handicapées ont des compétences professionnelles et ont une place légitime sur le marché du travail et d’autre part de changer le regard sur le handicap.

Il est temps que les gens se rendent compte que même en situation de handicap les travailleurs sont opérationnels, fonctionnels et savent faire leur métier de la meilleure des façons, rappelle Wilfried.

Chaque année, Abilympics comporte de plus en plus de participants et de catégories de métiers représentés. L’évènement a lieu tous les 4 ans, et pour cette 9ème édition, le championnat attend 33 pays pour représenter 49 métiers, allant de la pâtisserie à la photographie, en passant par les orthoprothésistes.

Les épreuves se déroulent en public, avec des allées organisées pour que les gens puissent venir suivre les épreuves au fur et à mesure de la journée, précise Wilfried.

Pour son épreuve, Wilfried devra réaliser un site internet de A à Z, en utilisant la technique du codage. Il aura 6 heures pour le faire, réparties en 4 heures le samedi et 2h le dimanche. Il sera noté sur le design, la structure du site, le respect des règles de codage et la mise en place de bases de données efficaces.

Il y a quelques mois encore, Wilfried n’avait jamais entendu parler de ce championnat. C’est Thomas Veillon, un ami avec qui il était à l’école qui lui a parlé de tout ça. De même formation que Wilfried, Thomas a représenté la France pour la 1ère fois aux Abilympics de Séoul en 2011 et a décroché la médaille de bronze. Depuis, il est devenu coach et a motivé Wilfried pour participer à l’épreuve. Ils travaillent ensemble à sa préparation une fois par semaine. Tous les compétiteurs ont aussi des rendez-vous réguliers de suivi, des temps forts pour apprendre à se connaître, découvrir les autres et leurs métiers, se préparer aux épreuves, à l’image des sportifs des jeux olympiques.

team Wilfried abilympics

Nous avons eu plusieurs weekends d’intégration en amont des épreuves où nous avons pu rencontrer les autres compétiteurs français et le staff. Tout le monde est super motivé, il y a une bonne dynamique et on est très bien encadrés, note Wilfried.

Venez supporter Wilfried aux Abilympics les 25 et 26 mars prochains, mais aussi via son association et son webmagazine Pratikable! Des évènements sont à venir, restez connectés!

Pour en savoir + :

pratikable sur facebook
pratikable le site

Abilympics le site
Team Wilfried Abilympics sur facebook

Articles similaires