La 58ème, association et fédération d’associations, a été créée le 28 juin 2010 afin de rassembler les acteurs associatifs des cultures urbaines prêts à s’impliquer au Hangar Darwin .

En juin 2012, la Darwin Foundation décida de recentrer l’activité du Hangar Darwin pour la pratique et la culture du skateboard et d’en confier la responsabilité à l’association la Brigade. L’activité de la 58ème se recentra alors sur la gestion d’artistes hip-hop et s’éloigna un temps de la Caserne Niel.

Pendant ce temps, au fur et à mesure du développement de l’écosystème associatif de Darwin, de l’arrivée de nouveaux acteurs et de l’occupation de nouveaux espaces en friche, la création d’une fédération est devenue indispensable, permettant de créer du lien entre associations et utilisateurs, de mutualiser les ressources et d’assurer une animation collective des espaces.

 

Fin 2013, La 58ème fut donc réintroduite dans l’écosystème de la Caserne Niel pour agir en lien avec la Darwin Foundation et l’ensemble des acteurs associatifs de la Caserne. Pendant que la Darwin Foundation soutenait, par des subventions et la mise à disposition gratuite des espaces quelle gère, les projets d’intérêt général sur la Caserne Niel, la 58ème devint l’opérateur de lien et de « faire ensemble ».

Pendant deux années (2014 – 2015) , elle joua le rôle de « fédération » des structures associatives actives sur la Caserne Niel, qui sont ses adhérents. Un emploi de régisseur fut créé ainsi qu’un outil de communication commun (www.caserneniel.org). La 58ème géra également des événements inter-associations et la coordination des bénévoles du festival Ocean Climax 2015.

Le volume d’acteurs, d’actions et d’espaces utilisés devient de plus en plus important et nécessite une restructuration globale de la fédération afin de faire face à des enjeux de plus en plus importants et des porteurs de projets ambitieux. Pour mener à bien cette démarche, 2017 est une année charnière pendant laquelle cette ambition nouvelle s’affiche: gouvernance renouvelée, définition de programmes thématiques, création d’un pôle administratif et juridique, refonte des statuts. Une ambition qui reprend à son compte la devise du 57ème Régiment d’Infanterie, dernier occupant militaire de la Caserne: « Le terrible que rien n’arrête » …. au nom de l’utilité sociale et collective.

C’est avec toute la détermination et la solidarité inébranlable de ses membres qu’elle participe avec la Darwin Foundation à la médiation visant à pérenniser les programmes associatifs à Darwin.

Articles similaires