Histoire(s) de la Bastide vous permet de dA�couvrir, ou de redA�couvrir, un lieu peu connu et merveilleux, grA?ce A� la��action de personnes profondA�ment engagA�es pour vous faire vivre un retour en arriA?re, chaleureux.A�Plongez dans le passA� de ce quartier !

bastide

Il y a lA�, une poA�sie de la ruine, par rapport au fait que le site A�tait militaire, et ouvrier. On rentre dans ses secrets -A�des armes, des soldats, des hommes – tout un imaginaire de la transgression.A�Les gens qui viennent ont souvent des petites lumiA?res dans les yeux. Cet endroit, nourrit la��imaginaire.

Brigitte CharlesA�est depuis longtemps une habitante du quartier.

A� Louis Jean de Barmon
Brigitte Charles A� Louis Jean de Barmon

Elle aime flA?ner devant les bA?timents abandonnA�s et sa��imprA�gner de leur histoire passA�e. A�En 2002 et 2005 sont sortis deux tomes de La Bastide de Bordeaux,A�co-A�crits avec Francis Moro. Par diverses rencontres l’association futA�crA�A�eA�en 2006 pour faire revivre le quartier A� travers des archives et le rA�cits de plusieurs anciens motivA�s.

Le 22 juin 2008 un violent incendie a ravagA� la halle aux farines de la Bastide laissant les habitants sous le choc.

Brigitte se souvient :

Suite A� la��intervention de Lucas Lopes puis de Jean-Marc Gancille qui nous ont expliquA� le projet, nous avons A�tA� convaincus du fait que l’A�quipe de Darwin cherchait A� rA�nover en se souciant des habitants, et non pas A� tout raser !

Fin 2009, le partenariat A�tait lancA�.

L’association cherche A� faire connaA�tre la��histoire de Bordeaux Bastide, la��A?me de ce quartier, A� raviver sa mA�moire. Pour cela, des recherches littA�raires sont menA�es, puis des projections, des expositions… En moyenne 4 A� 5 A�vA�nements par an sont proposA�s aux adhA�rents (adhA�sion A� 5 euros A� l’annA�e).A�L’association oeuvre durant les journA�es europA�ennes du patrimoine, les rencontres bastidiennes. En 2013 a eu lieu au Darwin A�co-systA?me, le 111A?me anniversaire de la marque automobile Motobloc

Elle ajoute :

Je na��ai pas voulu laisser sous silence une histoire trop longtemps oubliA�e. Ja��ai da��abord A�tA�A�frappA�e par la beautA� du bA?ti, puis ja��ai rencontrA� les habitants et ces contacts humains ma��ont confortA�e dans cet engagement.

En disant cela BrigitteA�pense notamment A� sa rencontre avec Georges, un ancien combattant qui lui a racontA� passionnA�ment la��histoire humaine qua��abritaient secrA?tement ces vieux murs.

Pour tout renseignements vous pouvez envoyer un message A�A�histoiredelabastide@hotmail.fr

A� Louis Jean de Barmon

 

 

 

Articles similaires