Nouvellement installA�e A� Darwin, la��association Les DA�tritivores propose da��assurer la collecte et la valorisation des biodA�chets de la restauration et de la distribution.

logo deI?tritivores
Les dA�tritivores, ou dA�tritiphages, sont des A?tres vivants (bactA�ries, champignons ou invertA�brA�s), qui se nourrissent de dA�bris animaux et vA�gA�taux. La��association du mA?me nom a pour but de collecter les biodA�chets et de les valoriser en fabriquant du compost, un fertilisant naturel qui pourra A?tre utilisA� dans les jardins et les plantations.
Qua��est-ce que les biodA�chets ?
Ce sont, par exemple, les A�pluchures ou les restes da��assiettes. Ce que la��on sait moins, ca��est qua��ils composent entre 50 et 70 % des poubelles non triA�es des particuliers comme des restaurateurs. Les rA�cupA�rer permet, non seulement de rA�duire sensiblement le contenu de ses poubelles, mais aussi de produire ce compost si utile qui agit comme un vA�ritable piA?ge A� CO2.

La��association Les DA�tritivores a A�tA� fondA�e en 2015 par Jean-Marc Gancille, directeur du dA�veloppement durable A� Darwin, FrA�dA�ric Petit, PrA�sident de Actes Elise Atlantique, et Ludovic Martin, de Compost in situ. Une association qui cherche A� sa��inscrire dans la durA�e, avec une dA�marche sociale de crA�ation da��emploi et da��accueil de travailleurs handicapA�s.
Avec la mise en application depuis le 1er janvier 2016 du dernier palier de la loi Grenelle 2, les entreprises produisant plus de 10 tonnes par an de biodA�chets (par exemple un restaurant faisant de 150 A� 180 couverts par jour) sont dans la��obligation de les valoriser. Se pose alors la question de leur collecte et de leur traitement. Ca��est lA� qua��intervient une association comme Les DA�tritivores, dont les tout premiers clients sont le Magasin GA�nA�ral, le bistrot-rA�fectoire de Darwin, et la Banque alimentaire de la Gironde.

A� Notre rA?le est de rA�cupA�rer et de transformer ces biodA�chets. Pour cela, nous mettons A� la disposition de nos clients des bacs de diffA�rentes tailles que nous rA�cupA�rons chaque jour avec un camion A�, dA�taille Delphine Ducret, chef de projet de la��association.
A� Nous assurons la revalorisation de ces biodA�chets ici, grA?ce A� notre micro-plateforme. Mais A� terme, nous souhaitons crA�er des micro-plateformes dans chaque quartier de Bordeaux avec pour objectif de les ouvrir A� la��apport volontaire du public.A�

Mais comment fabrique-t-on du compost ? Les biodA�chets sont mA�langA�s A� du broyat (chutes de tailles da��arbres) puis entreposA�s A� couvert pendant 6 A� 8 semaines. Ca��est la phase de fermentation. Ce mA�lange est ensuite retournA�e et passA� en cellule de maturation. Au bout de 4 ou 5 mois, cela donne un fertilisant naturel A� utiliser pour les plantes.

A�JM Gancille
A�JM Gancille

A� Tout cela est encore nouveau pour les restaurateurs et les entreprises A�, remarque Delphine Ducret, A� nous devons donc les accompagner dans ce changement, diffuser de la��information, faire de la pA�dagogie. A�

En effet, il na��est pas toujours facile de changer ses habitudes. De plus, le tri des biodA�chets pose parfois des problA?mes de place : un bac supplA�mentaire na��est pas toujours le bienvenu pour les restaurateurs, et les biodA�chets finissent le plus souvent dans le bac A� tout venant A�, ce qui na��est pas A�cologique : A� cause de la��humiditA� de ces dA�chets, ce sera de la��A�nergie dA�pensA�e en plus par la��incinA�rateur.
Chaque entreprise doit donc avoir une rA�flexion globale sur la gestion de ses dA�chets : tenter da��en produire moins, rA�utiliser ses restes, acheter ses produits sans emballage plastique, etc. Un vrai changement.

Tout en traitant les besoins de ses clients professionnels, la��association ambitionne de sensibiliser A�galement le grand public sur le long terme en la��incitant A� prendre de nouvelles habitudes. Un changement nA�cessaire dont on comprend assez vite la��importance quand on commence A� composter, car ca��est lA� que la��on rA�alise tout ce que la��on gaspille.

En savoir +

Les dA�tritivores sur facebook

http://www.les-detritivores.org/

 

 

Articles similaires