Comme son nom l’indique, l’antenne bordelaise d’Action froid est en action, de jour et de nuit, tout au long de l’année. Rencontre avec Philippe, responsable local, et Marie, bénévole.
Récupération de couvertures au camping du vieux port à Messanges.
Récupération de couvertures au camping du vieux port à Messanges.

Action froid est une association nationale fondée en 2012 par Laurent Eyzat à Paris. Cette association compte une trentaine d’antennes en France : Paris, Lille, Calais, Rennes, Bordeaux, Périgueux, Marmande, Toulouse, Marseille, Toulon, etc, et son activité repose entièrement sur le bénévolat et sur les dons. Aujourd’hui installée à Darwin, Action froid agit toute l’année pour le mieux-être des sans-abris. Nous avons rencontré Philippe, responsable de l’antenne de Bordeaux, et Marie, bénévole.

« Tout est parti en 2012 d’un constat : malgré le travail des associations, il y a encore du monde dehors. Alors que faire ? Comme on n’avait pas de sous, on faisait marcher le réseau, et on pouvait porter de la soupe et du café aux sans-abris qu’on croisait dans nos maraudes», raconte Philippe Lointier en évoquant les débuts dans le quartier Sainte-Croix, avec juste un garage pour stocker vêtements chauds et provisions. Mais qu’est-ce qu’une maraude ?

« Une maraude est un itinéraire dans un quartier, avec des arrêts qui peuvent durer 5 minutes comme une heure, librement, près de chaque sans-abri », précise Philippe, qui tient beaucoup à cette liberté. « Certains ont besoin d’attention, de parler avec nous, d’autres refusent mais nous essayons de leur faire accepter un café, une soupe, des chaussures neuves… Aucune maraude ne se ressemble ! »

actino froid maraude
Préparatifs pour les maraudes

Ces déambulations dans les quartiers ont lieu le jeudi soir, une fois tous les 15 jours, dans certains lieux où on sait qu’à l’arrivée des personnes attendent l’équipe. Mais une maraude, cela se prépare ! Le mardi précédent, grande séance de tri à Darwin, où se trouve la benne de collecte de vêtements. Le but étant de garder pour la maraude les vêtements utiles pour la rue (chaussures d’hommes, vêtements), et de donner aux autres œuvres les vêtements de femmes, les talons aiguilles, etc.

«  Le tri, c’est le mardi soir, c’est annoncé sur la page facebook, chacun vient quand il veut mais c’est plus sympa de se retrouver à plusieurs », sourit Marie, bénévole à Action froid depuis juillet 2015.

Pour compléter son offre, Action froid organise aussi des collectes alimentaires et accepte les dons ainsi que les invendus de certaines boulangeries. Et c’est ainsi que deux fois par mois, rendez-vous est donné aux Quinconces, sur les allées de Bristol, le jeudi à 20h, qu’il pleuve ou qu’il vente.Selon les jours, c’est  25 ou 30 bénévoles, soit une dizaine de voitures, qui se retrouvent. Beaucoup de jeunes, qui préfèrent la maraude au tri. On part à deux ou trois, avec toujours au moins un homme dans l’équipe. Seule la rue Sainte-Catherine se fait à pied avec des caddies remplis de vêtements et de boissons chaudes. Ces jeudis-là, avec le retour au dépôt et le débriefing, on termine à plus de minuit !

« En tout, environ 250 personnes nous suivent, ponctuellement ou plus régulièrement. Nous avons beaucoup d’étudiants. Une équipe de l’école de journalisme nous a suivis dans une maraude et a réalisé un reportage. Dernièrement, nous avons eu des classes de seconde, en stage de quatre demi-journées. Et des lycéennes ont obtenu de leurs parents l’autorisation de nous suivre dans une maraude ! » sourit Philippe, heureux de faire des émules et d’offrir à des jeunes l’occasion de découvrir un monde duquel ils sont bien éloignés.

Bien sûr tout n’est pas rose, parfois l’équipe se trouve face à des situations tendues, comme par exemple dans les squatts où Action Froid s’invite quand c’est possible, mais cela ne l’est pas toujours.

Les projets sont nombreux pour aider les sans-abris et récolter des fonds : des concerts, des vide-greniers, des lotos, un projet de graff sur tentes, un pôle citoyen avec d’autres associations pour créer de la réinsertion par le tourisme, un mobil- douches solidaires, du coaching…

actino froid vente

Beaucoup de travail en perspective, c’est ce qui plaît à Marie, qui, en aidant ceux qui n’ont rien, réalise une promesse faite à son père…

En savoir +

Action Froid sur facebook
Action Froid le site

 

 

 

Articles similaires